Jeux videos 1

 BROTHERS IN ARMS : Hell's Highway

Après plus de trois ans d’attente, La société d’édition Gearbox revient avec son troisième volet Brother in Arms : Hell's Highway .
Contrairement à ses concurrents, Hell's Highway n'a pas cherché à modifier le gameplay (la jouabilité) de la série, mais a plutôt chercher à l'améliorer.
En effet les développeurs ont tout misés sur de nombreux effets cinématographiques (caméra d'épaule, scènes de ralentis lors d’actions particulièrement réussies, etc…), des « cuts » scènes qui nous plongent dans un environnement rappelant très nettement Il faut sauver le soldat Ryan ou encore la série Band of Brother.
 Screen6.jpg
  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

BROTHERS IN ARMS : Hell's Highway  est bel et bien le jeux de « shoot them up old school » dernière génération avec aux commandes comme dans les épisodes précédents, le sergent Matt Baker et ses hommes de la 101ème division aéroportée (la fameuse one ‘O’ one).

Après la Normandie, cette escouade a pour mission de se rendre en Hollande pour tenter de se frayer un chemin jusqu'à Berlin.
Comme toujours, Brothers in Arms n’hésite pas à émailler son scénario d’une tripotée de cinématiques qui illustrent parfaitement et de manière assez réaliste, le terrifiant quotidien des hommes de l'unité.
Contrairement aux nombreuses productions concurrentes, ayant pour scène la seconde guerre mondiale, GearBox ne se borne pas uniquement à reconstituer des scènes clés de cette guerre, mais nous implique directement dans le scénario historique, afin de titiller nos émotions à l'aide de nombreuses cinématiques et flash-back.
Cette méthode a déjà été employée avec succès dans des jeux très célèbres comme Call of Duty COD).

 VIDEO A INSERER
 Le GAMEPLAY

A l’instar de COD ou MoH (Médal of Honor), Brothers in arms ne se contente pas de vous permettre de faire une salade de cervelles (grâce au ralenti zoomer lorsque vous faites un « tir pleine tête ») ou de gambader dans les champs avec une demi-douzaine de MP 40 qui vous suivent du guidon, mais vous offre la possibilité d’élaborer une véritable stratégie. En effet la grande innovation de cet opus est de vous permettre la gestion d’une équipe complète.

 Screen1.jpg
  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Mis à part les jeux d’action du style « Ghost Recon » ou vous devez gérer une escouade complète d’intervention, les autres jeux vidéos concernant cette période, mettent en jeu dans la grande majorité des cas, des équipes fonctionnant de manière automatique. Plus simple de jeu certes, mais bien souvent ces équipes « robotisées » vous volent la vedette en arrivant la première sur les lieux de l’action et éliminent presque 80% des objectifs présents.


Vous pourrez donc séparer votre groupe et lui assigner des tâches différentes, la plus usuelle sera de définir un groupe de mitrailleur qui appuiera votre action « solo » tout en faisant baisser les têtes en face et empêchant l’ennemi de concentrer un feu nourri sur votre personnage principal.
Une aide visuelle fort bien réussie, assigne des cercles de couleurs rouge ou grise au dessus des zones que vos mitrailleurs sont en train de saturer. Un rond rouge signifiera que l’ennemi est gêné mais pas démoralisé et toujours actif (attention danger pour votre action à venir), tandis que le rond gris vous signal que les têtes sont bien rentrées en face et que les ennemis se concentrent plus sur leur survie que sur vous.

Screen3.jpg
  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Au niveau de l’armement soucieux de respecter l’aspect historique, l’éditeur est resté dans les sentiers battus, de la Thomson, du Garand, de l’US M1, du FM BAR, du Colt 1911, etc… ainsi que l’armement traditionnel du côté allemand, MP40, Mauser 98K, etc… La possibilité bien sur est donné à votre personnage de ramasser du matériel ennemi et de l’utiliser jusqu'à la limite des munitions adverses retrouvées. Comme nous le verrons plus loin, le moteur graphique du jeu n’étant pas excellent, le rendu des textures sur les uniformes et les armes sont d’assez faible qualité. Même au niveau du son ils n’arrivent pas au réaliste que nous avons pu constater dans Call of Duty 3, il faut dire au passage que les développeur du volet 3 de COD n’avaient pas hésité à enregistrer de véritables tirs pour toutes les armes utilisées


Le jeu est plus orienté stratégie que la concurrence et vous pourrez vous servir de quelques commandes pour diriger votre escouade et la guider selon la méthode que vous souhaitez.
Ainsi embuscades et contournements rusés sont de mise, inutile de vous dire qu'il ne s’agit pas de Counter-strike et que le sprint 400 mètres au milieu d'un champ de bataille n'est pas conseillé.
Brother in Arms se révèle alors beaucoup moins « bourrin » que ses concurrents et parfois même tactique dans certaines situations.
Vous pourrez vous mettre à couvert derrière à peu près tout les éléments du décors et pauser votre MG-42 bipied sur ceux-ci pour vous faire une séance de saturation ou « tir aux pigeons »
Et bien sur, Brother in arms n'échappe pas à l'inéluctable caractère répétitif de cette série de FPS de type seconde guerre mondiale.
En effet, vous vous lasserez assez facilement d'attendre derrière votre meule de foin qu'un bout de casque allemand dépasse du mur pour lui coller une bonne vieille .45

Screen5.jpg
  Cliquez sur l'image pour l'agrandir 

L'aspect Technique


Hell's Highway regroupe les effets graphiques d'aujourd'hui avec en premier plan, le HDR à qui on doit une bonne part du rendu.
Mais cela ne suffit pas pour nous séduire, face à ses rivales l'aspect graphique, les détails et les effets sont trop pauvres et assez décevant pour un jeu qui a quand même mis presque 2 années à sortir.
La chose que nous reprochons grandement à Hell's higway est le manque de physique (Seul les barrières sont destructibles), on aurai aimé casser les murs des bâtiments comme dans Battlefield Bad Compagny.
Cependant la bande son (Hollywoodienne) est très prenante, rien de tel pour nous plonger dans l'ambiance avec les grondements des salves d'obus qui harponnent le champ de bataille et les sifflements-ricochet des balles.

Screen2.jpg


  Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Conclusion

Hell's Highway ne propose qu'une évolution très timide de sa fameuse série Brother In Arms. Derrière son style de FPS sur la Seconde Guerre mondiale, le jeu impose donc au joueur d'agir de manière plus réfléchie en utilisant quelques touches « stratégiques » annonçant des combats différents et parfois très prenants. Malheureusement, cet épisode ne se démarque pas des autres au point de vue gameplay, les scènes d'action donne une impression de déjà vu et le caractère répétitif tend à lasser le joueur.
L’ergonomie de jeu n’est pas toujours facile à prendre en main , la manipulation se révèlera parfois capricieuse, voire périlleuse et préjudiciable à l’action en cours.
Cependant Hell's Highway arrive à ce faire une place parmi les autre FPS du moment et surtout grâce à son titre.
En ces heures d'avancée technologique, Hell's Highway aurai mérité un meilleur rendu, mais les concepteurs en ont jugés autrement.

Brothers in Arms « Hell’s Highway » Editeur GearBox
Ce jeu est disponible pour Xbox 360, Wii, Playstation 3, PC
Prix entre 55€ et 70€ selon votre plateforme et votre magasin.



Célestin VERDIER

Note 12/20

   Cliquez sur l'image pour l'agrandirScreen4.jpg
 

Tireurs .fr - Copyright © 2008 - 2009 - le magazine Internet gratuit, petites annonces achat vente d'armes sport et collection, boutique de vêtements et accessoires militaire de l'armée, clubs de tir et armureries de france, échange de videos. Articles: air soft gun, pistolet ISSF TSV, carabine règlementaire, revolver gros calibre.